« Triana-Vacances à l’île de La Réunion » deuxième opus

9782877638111FSC’est enfin les vacances à Méio-sur-mer (ville imaginaire au Sud-Ouest de l’île de La Réunion) et on retrouve avec plaisir nos héros Thomas et Michaël, les deux ados aux pouvoirs surdéveloppés, dans le deuxième volume de la série fantastique jeunesse « Triana, vacances à l’île de La Réunion ».

Dans ce nouvel opus, intitulé : « Quand l’amour et l’amitié s’en mêlent », on retrouve également le timide Anthony, jeune Réunionnais au QI bien supérieur à la moyenne, qui a profité de l’année scolaire pour gagner en confiance en lui. Sans oublier l’inquiétant David, qui traîne vraisemblablement des secrets pas très reluisants et Padmatchi, la jolie métisse qui fait toujours battre le cœur de Thomas. Et quelques nouveaux personnages évoluant entre Anna-plage (résidence estivale de haut standing), la plage de sable noir et le yose café.

Pourquoi le père de David semble-t-il s’intéresser de si près aux pouvoirs des jeunes ados, des pouvoirs dont il connaît plus ou moins l’origine ? Qui est ce mystérieux personnage qui tire les ficelles d’un scénario pour l’instant insoupçonnable ?

Autant de questions qui trouvent progressivement leurs réponses tandis que nos ados aiment, se soutiennent, se protègent, font des choix et grandissent, page après page.

Un livre qui parle de la puissance sous toutes ses formes : surnaturelle et humaine, et surtout de l’une des plus belles forces au monde : l’amitié !

(voir aussi « Triana-Vacances à l’île de La Réunion », article du 2 mars 2012).

Et pour ceux qui sont à La Réunion, l’auteur sera en dédicace :                                              Mercredi 5 décembre, 15h – 18h : Agora du Port
Samedi 8 décembre, 14h – 18h : Agora Grand Large de Saint-Pierre
Mercredi 12 décembre, 15h-18h : Librairie Gérard de Saint-Denis
Samedi 15 décembre, 15h – 18h : Agora Saint-Denis
Samedi 22 décembre, 14h – 18h : librairie Bulles dans l’Océan à Saint-Denis

Publicités
Publié dans Fantastique, Jeunesse | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Un cœur de sardine

C’est l’histoire de Robert. Robert est une sardine à l’œil vif, qui vit dans une boîte en fer. Sa maison est posée sur l’étagère de la cuisine, entre le sel, le poivre et quelques boîtes de conserve. Autrefois, Robert avait de petites colocataires sardines. Mais, hélas, elles ont toutes fait un voyage sans retour dans la mer rouge des tomates. On imagine bien que Robert n’a pas envie de finir comme elles (Le climat est bien trop chaud et humide par là-bas). D’ailleurs le narrateur du livre, -qui est aussi le propriétaire de la boîte de sardines-, s’est pris d’affection pour Robert, c’est dire s’il hésite fortement à le manger. Quand même, parfois, ça le démange : cette fichue sardine est une vraie tête de mule et possède un caractère de cochon. Mais difficile comme elle est, le narrateur a peur de faire une indigestion s’il la mangeait. Elle pourrait aussi lui rester en travers de la gorge.

Et puis l’auteur le sait bien : la place d’une sardine est soit au fond de l’estomac, soit dans la mer. Il va devoir choisir…

Très jolies illustrations avec des couleurs chaudes comme une friture et une sardine qui a une tête fort sympathique. Après ça, mon cœur se serre quand j’ouvre une boîte de sardines. Je crois que je vais me remettre au thon.

« Un cœur de sardine » Joëlle Écormier, illustrations Claire Gaboriau, Océan éditions (jeunesse)

Publié dans Jeunesse | Tagué , , | Laisser un commentaire

Mon voyage en gâteau

Connaissez-vous les ingrédients nécessaires pour faire un gâteau ? Un bon gâteau bien sûr.

Des œufs, de la farine, du beurre. Certes.

Mais pour avoir des œufs ou de la farine ou du beurre il faut d’abord : quelques poules, un moulin et une vache.

Pas si évident que ça finalement !

Heureusement, l’auteure explique étape par étape tout ce qui conduit à la réalisation d’un délicieux gâteau, et fait découvrir par la même occasion différents métiers.

Et c’est qu’il en faut des choses pour faire un gâteau ! Des usines avec des camions chargés de cartons, ou encore un gros bateau filant sur les flots d’île en île… des marais salants pour une pincée de sel, mille et une épices, une gousse de vanille…

« La cuisine est un vrai voyage » signale l’auteure. Mais au final, cuisiner un gâteau reste simple (pourvu que ce ne soit pas moi qui le fasse !) mais surtout, pour peu qu’on suive une bonne recette.

C’est le cas de celle de l’auteure Alice Brière-Haquet : imaginez ! Un gâteau parfumé à la vanille, à partager avec 4 à 6 amis.

Les illustrations, toutes fraîches, agrémentées d’un grand bol de fantaisie, nous mettent en appétit : on en mangerait. À vos fourneaux !

« Mon voyage en gâteau » Alice Brière-Haquet, illustrations Barroux, Océan éditions (jeunesse)

Publié dans Jeunesse | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Derrière la haine

Derrière la haine, il y a la haie… Une belle haie verdoyante, dans une jolie et paisible mitoyenneté, une haie qui va symboliser le commencement d’un drame…

Le roman débute pourtant comme un conte de fées pour trentenaires classe moyenne d’une petite ville de banlieue, quelque part en France. Les couples Laëtitia-David et Tiphaine-Sylvain se partagent deux maisons mitoyennes.

Ces jeunes gens heureux font progressivement connaissance et une amitié profonde se tisse entre eux, d’autant plus que leurs enfants, deux petits garçons, naissent à trois mois d’intervalle à peine.

Les deux familles partagent tout, ou presque : les barbecues, les petits problèmes, les grandes espérances. L’entente est si forte qu’il est même question à un moment de faire une ouverture à travers la haie qui sépare leur propriété à l’arrière, ceci afin de leur éviter de faire un trajet inutilement long pour se rendre les uns chez les autres.

Mais voilà. L’un des quatre adultes refuse cette éventualité pour des raisons d’intimité. Et la vie continue. Mais ce détail, en apparence anodin, va briser leurs existences.

Car, un jour, l’un des deux enfants se penche un peu trop par la fenêtre de sa chambre. Et la chambre donne sur le jardin à l’arrière. La voisine, qui était en train de bronzer, voit la scène. Impuissante, elle ne parvient pas à lui faire comprendre le danger. Elle doit se résigner à faire le tour pour aller sonner à la porte des voisins.

Mais il est trop tard : au moment où elle appuie sur la sonnette d’entrée, l’enfant tombe.

Sa mort bouleverse la vie des deux couples. Bientôt vont naître, la rancœur, la suspicion et la haine.

La lecture de ce livre est pesante : pas dans le sens où il n’est pas agréable à lire -bien au contraire-, mais parce qu’on réalise au fur et à mesure que quelque chose ne tourne pas rond dans cette affaire.

L’auteur alterne sa narration entre tous les protagonistes de l’histoire mais jusqu’au bout, on ne comprend où il nous mène. On pressent toutefois que la fin va nous scotcher. Et c’est le cas.

Un roman superbement ficelé.

« Derrière la haine », Barbara Abel, Fleuve Noir, 2012.

Publié dans Thriller | Tagué , , | Laisser un commentaire

Un fantôme pas comme les autres

C’est l’histoire de deux mondes qui se télescopent.

Celui de Simon, un pré-adolescent des années 2000 qui a une fâcheuse tendance à s’endormir pendant les cours d’histoire, et celui de Blandine, une jeune fille prise dans l’étau d’une époque complexe et cruelle, à savoir la Seconde Guerre mondiale.

Pour la jeune fille, la vie est loin d’être simple : en juin 1944, elle vit à Oradour-sur-Glane, un petit village devenu tristement célèbre dans l’histoire de France. Ses parents viennent de se faire tuer sous ses yeux par les Allemands qui ont investi le château familial.

Réfugiée dans les souterrains du château, Blandine ne trouve aucune sortie. Pendant ce temps-là, derrière elle, les Allemands gagnent du terrain.

C’est là qu’intervient Simon. Pendant un cours particulièrement soporifique, voilà qu’il s’endort brusquement en pleine salle de classe !

Ou plutôt, il sombre dans un étrange coma, qui l’emmène directement en juin 1944 dans les souterrains du château. Il y fait la connaissance de Blandine. La première surprise passée, Simon, devenu bien malgré lui un étrange « revenant » du futur, cherche un moyen d’aider la jeune fille à échapper à ses bourreaux.

Mais comment faire alors qu’il se réveille dans son époque de plus en plus fréquemment, et que, pendant ce temps, se déroule cette funeste journée de juin 1944 ? Avec beaucoup de réflexion et un peu d’aide, Simon parvient à sauver la jeune fille….

Un joli roman pour ados, qui a le mérite de faire réfléchir sur une période sombre de l’histoire française. Et puis parallèlement à l’Histoire de France, il y a l’histoire… d’amour.

« Un fantôme pas comme les autres », de Metantropo (collection pour ados) chez Océan éditions.

Publié dans Fantastique, Jeunesse | Tagué , , , | Laisser un commentaire